06/07/2004

Je voulais te dire...

Je voulais te dire... Mais je ne sais comment... Je préfère te l'écrire, tu le liras sûrement.La vie n'a pas toujours été rose pour nous mais elle a été particulièrement cruelle avec toi. Je n'aurais jamais pensé qu'il était possible de tout perdre, comme ça, l'espace d'un instant. Moi qui t'ai toujours connu fort, battant, j'ai compris ce jour là que tu avais besoin de moi. Rien que de repenser à ce moment là j'ai envie de pleurer. Pleurer sur tout ce que tu as perdu. La seule chose qu'ils n'ont pas pu t'enlever, c'est ta dignité. Heureusement que tu es quelqu'un qui ne se laisse pas facilement abattre car plus d'un auraient abandonner la partie. Mais pas toi, tu as eu le courage de te relever. Je sais que je te dois deux ou trois cheveux blancs, même plus très probablement. Je m'en veux d'ailleurs quand je vois le nombre de soucis que tu avais à cette époque là. Actuellement tu as encore quelques problèmes à affronter mais quand je vois comment tu as réussi à redresser la pente, je ne me fais plus de soucis pour toi. Je suis certaine que tu y arriveras, je crois en toi.Je voulais te dire une phrase que je ne t'avais jamais dit mais qui pourtant était toujours présente dans mon coeur: "Je t'aime papa"...

22:43 Écrit par Aur | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

**** Les papas... comme je te comprends...

Écrit par : J | 07/07/2004

on ne leur dis.. jamais assez...

bises

Écrit par : valou | 07/07/2004

superbe très joli poème..;bonne continuation

Écrit par : corine | 09/07/2004

... à force de ne pas pouvoir le dire
j'aime ecouter les autres crier ses mots.....

Écrit par : virginie | 09/07/2004

poème pour le papa Correction : "plus d´un aurait abandonné" et non "plus d´un auraient abandonner"

Écrit par : Madalena | 05/04/2005

Les commentaires sont fermés.